Les Pâques et la Pâque

Les Pâques et la Pâque


Un chrétien doit-il observer la semaine sainte, le vendredi saint et les Pâques ? Doit-il décorer des oeufs de Pâques et se rendre à l'église ou au temple le dimanche de Pâques ? Il est fort possible que vous observiez ces coutumes depuis votre enfance, persuadé sans doute que tout cela a été institué par Dieu.
Dieu a-t-Il ordonné l'observance de ces fêtes, de ces coutumes? La Bible ne les mentionne pas ! Jésus, pas plus que Ses disciples, n'en fait mention et en voici la raison.

Deux fêtes se situent à cette époque de l'année. L'une est d'inspiration divine, l'autre est d'origine païenne. Il s'agit de la Pâque et des Pâques. La première est, bien entendu, celle dont la Bible parle à plusieurs reprises et la seconde ne correspond pas à ce qui a été décrété par Dieu.
Le monde chrétien traditionnel observe une grande fête appelée "les Pâques". Avez-vous remarqué qu'il a une autre orthographe dans la Parole de Dieu ?

Vous n'y trouverez pas les Pâques, car elles ne sont pas mentionnées dans les Saintes Ecritures. La Bible révèle une fête printanière bien différente de celle que le monde observe. Si vous trouvez les Pâques dans votre Bible, n'hésitez pas à vérifier dans d'autres Bibles et vous constaterez qu'il s'agit alors d'une erreur de traduction ou d'impression.

L'origine de cette fête de Pâques, appelée "EASTER" en anglais et "OSTERN" en allemand, remonte très loin, bien avant la naissance du christianisme. Après la mort du Christ, elle a été l'objet de nombreuses controverses, particulièrement au cours des IIe et IIIe siècles de notre ère, car cette fête n'est pas d'origine chrétienne.

Dans son livre, "Les Deux Babylones", Alexandre Hislop écrit : "Venons-en maintenant à la fête de Pâques. Que veut dire le mot "Easter" lui-même ? Ce n'est pas un nom chrétien : il porte en lui-même son origine chaldéenne. Pâques (en anglais EASTER) n'est pas autre chose que Astarté, l'un des titres de Beltis, la reine des cieux, dont le nom, tel que le prononçaient autrefois les Ninivites, est évidemment identique à celui qui est utilisé aujourd'hui en Angleterre. Ce nom que Layard a retrouvé sur les monuments assyriens est "Ishtar". Le culte de Bel et d'Astarté fut introduit de très
bonne heure en Grande-Bretagne avec les Druides, prêtres des Bocages".


Pour consulter la suite du texte.
Cliquez sur l'image pour télécharger le fichier PDF.



image




image


Article écrit par L Eglise le Dimanche 7 février 2016 à 23h59

[ Imprimer ] - [ Fermer la fenêtre ]